Création d’entreprise : à quoi sert un business plan et comment le préparer ?

Appelé « plan d’affaires », « plan de développement » ou « prévisionnel », le business plan est un outil de prévision dans la création ou la reprise d’entreprise. Il permet d’estimer la faisabilité et l’évolution d’un projet. C’est un outil de séduction pour les partenaires et les investisseurs potentiels. Coup d’œil sur sa définition, son utilisation et sa préparation.

Qu’est-ce qu’un business plan (prévisionnel) ?

Un business plan est avant tout un outil de communication. En effet, c’est la référence du projet. Il vous sera demandé dans de nombreuses circonstances, c’est pour cela qu’il vous faut le soigner au maximum. Il est votre représentant, votre image et la preuve de votre projet.

A quoi sert ce business plan ? Comment le présenter ?

C’est lui qui vous permettra de convaincre. C’est un document détaillé et concis à la fois. Le business plan permet d’avoir une vision objective du projet. Adressé aux investisseurs, aux partenaires ou à divers réseaux, le prévisionnel apporte tous les renseignements dont ils ont besoin pour juger de votre projet.

Comment préparer son business plan : les 8 points incontournables

Rédaction avant tout. Chiffrage ensuite. Cependant il n’y a pas de règles définies quant au contenu. Vous pourrez adapter votre business plan à votre projet et à vos contraintes réelles. Néanmoins, certaines informations restent indispensables. Quels sont les éléments essentiels du business plan ?

Un résumé du projet.

Cette synthèse est essentielle. C’est le résumé de votre projet, la partie qui sera lue en priorité. Elle reprend les points principaux définis dans le reste du document.

Vous et/ou votre équipe.

Posez-vous les bonnes questions et répondez-y. Pourquoi ce projet ? Quelles sont vos compétences pour le réaliser ? Quel est votre parcours ? Quels sont les atouts de votre équipe ? Insérez les CV et les motivations de chacun.

Etude de marche / Benchmarking.

S’il y a bien une étape incontournable, c’est bien celle-ci. Région. France. International. Faites une étude de marché complète et adaptée à votre besoin. Cela vous permettra d’appréhender vos contraintes et vos opportunités. Ainsi, si vous décidez de monter un restaurant végétarien et sans gluten, faites un tour d’horizon de ce qui se fait déjà dans votre secteur. Réalisez un comparatif de la concurrence. S’il n’y en a pas, interrogez les associations dédiées à la nutrition.

Présentation du produit/ du service.

Avant de détailler votre produit ou votre service, faites un point sur le besoin auquel il va répondre. Quelle est l’attente des consommateurs ? Une telle solution existe-t-elle déjà ? Le marché est-il prêt ?

Votre société.

Dans cette partie il vous faudra développer les éléments concernant votre société. Ainsi, vous y proposerez votre forme juridique.

Les ressources nécessaires et les prévisions financières.

C’est la partie chiffrée de votre business plan. C’est à ce moment-là que vous présenterez vos besoins en financement et les prévisions de votre activité.

Devront apparaître les éléments suivants :

  • compte de résultat prévisionnel,
  • plan de financement,
  • plan de trésorerie,
  • besoin en fond de roulement.

Plan d’action

C’est la partie la plus concrète de votre prévisionnel. Vous allez lister vos actions sur une échelle de 3 mois, 1 an et 3 ans.

Quel est le calendrier de votre projet ? Comment se met en œuvre votre stratégie de communication ? Quand comptez-vous embaucher ? Donnez toutes les réponses que de futurs partenaires attendront de vous. Le plan d’action donne de la perspective à votre projet. Il atteste que vous vous êtes projeté dans le futur.

Vous avez besoin d’aide pour préparer votre business plan ? Votre expert-comptable peut vous y aider si vous êtes en France ou si vous avez besoin d’un professionnel création entreprise en Guadeloupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *